Le continent Africain offre à un cabinet de recrutement international un enrichissement culturel permanent  

Formation de nos Experts RH aux spécificités culturelles des pays africains :

Nous formons nos Experts en recrutement international  sur les principales spécificités culturelles, économiques, sociologiques des pays africains pour qu’ils puissent disposer d’un maximum d’informations à communiquer à un candidat dans un processus de recrutement en Afrique.

Les candidats à l’expatriation professionnelle déplorent encore trop souvent le manque d’informations  et d’accompagnement dont ils bénéficient en amont de toutes les personnes en charge des ressources humaines.

Lors des sessions de formation culturelle que notre cabinet de recrutement international délivre aux futurs expatriés, nous sommes régulièrement questionnés sur les langues qui se pratiquent dans les pays africains car elles sont le facteur le plus évident d’identité comme de différenciation culturelle et un marqueur essentiel de l’identité ethnique.

La découverte d’une nouvelle culture nous ouvre les yeux sur de nouvelles façons de pense et d’agir. Ceci permet de développer des compétences interculturelles qui sont très recherchées par les entreprises et directions des ressources humaines  pour des candidats à l’export.

 

Les langues : Un marqueur d’identité culturelle :

Une langue différente est une vision différente de la vie car elle façonne ses pensées en fonction de la structure grammaticale de la langue quand on la parle ou l’écrit.

S’exprimer dans une autre langue consiste non seulement à exprimer d’autres mots pour désigner les mêmes choses mais également de penser ces choses d’une autre façon.

 

La diversité des langues et dialectes du continent africain :

Il existe un très grand nombre de langues africaines, estimées à environ 2000 à 2400 et à 4000 si l’on distingue les dialectes.
Certaines langues ethniques servent aussi de langue véhiculaire nationale : C’est le cas du Wolof au Sénégal et du Bambara au Mali.

Il convient de souligner les larges compétences linguistiques de la plupart des Africains

Par exemple un Peul du Sénégal parlera seul comme langue maternelle, wolof comme langue véhiculaire et Français comme langue scolaire. Il pourra écrire en Arabe s’il est allé à l’école coranique et en Français du fait de sa scolarité officielle.

Selon la classification de Joseph Greenberg, il existe cinq principaux groupes linguistiques en Afrique :

  1. Les langues afro-asiatiques, c’est à dire partagées entre l’Afrique et le Moyen –Orient et présentes en Afrique entre la Méditerranée et la mer rouge : C’est la langue Arabe
  2. Les langues nilo-sahariennes, plus dispersées entre le Nil et le Niger, dans les déserts et savanes de l’Afrique orientale et centrale
  3. Les langues nigéro-congolaises : celles du bassin du Niger(Afrique de l’Ouest)et celles du bassin du Congo(Afrique centrale)
  4. Les langues Khoisan de groupes très anciennes et aujourd’hui très minoritaires de l’Afrique australe (en Namibie notamment)
  5. Les langues austronésiennes ,ce sont les langues asiatico-océanique dont le Malgache est la langue présente en Afrique.

 

Partagez ce contenu !

shares