La grande distribution

Avec un Consultant senior qui dispose de plus de vingt années d’expériences professionnelles acquises à des postes de Direction au sein d’enseignes de grands distribution sur le plan international Phénicia Conseil apporte un accompagnement performant à ses clients dans la recherche de talents adaptés aux fonctions de la grande distribution

Présentation du secteur :

Si on associe souvent ce secteur aux enseignes de la grande distribution (Auchan, Décathlon, La Fnac…) et à leurs 20 000 points de vente, il est en réalité bien plus large. Il englobe le commerce inter-entreprises, le commerce de gros et l’e-commerce.

Très féminisée, la grande distribution reste un vivier d’emplois important avec ses plus de 660 000 salariés. 

Si elle offre un grand nombre de contrats stables, CDI(contrats à durée indéterminée), beaucoup sont à temps partiel.

En constante expansion, l’e-commerce crée chaque année de nouveaux emplois et comptait 180 000 salariés en 2018.

Dans la grande distribution, 68 % des embauches concernent des personnes sans diplôme ou peu diplômées. 

La promotion interne est largement répandue. 

Un jeune salarié, même peu qualifié, peut évoluer rapidement en responsabilités : faire ses armes comme vendeur, puis devenir chef de rayon, pour accéder à plus long terme à un poste de responsable de magasin.

Avec plus de 180 000 sites marchands référencés, l’enjeu pour chacun est d’assurer sa visibilité sur internet.

 Parmi les profils recherchés les spécialistes du webmarketing sont en première ligne.

Côté logistique (préparateurs de commandes, magasiniers-caristes…), les métiers se développent et se complexifient.

Dans le commerce inter-entreprises (ou “B to B”), la moitié des embauches concerne les fonctions commerciales : commerciaux, technico-commerciaux, acheteurs. Des métiers de terrain, dans lesquels les déplacements sont nombreux et où il faut remplir des objectifs chiffrés.

Pour toutes les fonctions commerciales, l’expérience de terrain et la maîtrise de l’anglais sont des atouts précieux. Et face au boom de l’e-commerce, manier les outils digitaux est devenue une nécessité.

Les postes, formations et les diplômes :

 

Directeur de Supermarché-Hypermarché :

Véritable chef d’entreprise, il assure le bon fonctionnement de son magasin.

 Ses responsabilités s’étendent à 3 domaines : le commerce, la gestion et le management. 

Ainsi, il lance des animations pour doper les ventes de tel ou tel produit, suit les évolutions du marché, et observe attentivement le comportement des clients. Il soigne aussi ses relations avec les fournisseurs et les transporteurs.

Côté gestion, le directeur élabore les budgets prévisionnels, supervise les approvisionnements et surveille de près l’évolution des marges. Encadrer le personnel, fixer des objectifs motivants aux vendeurs, organiser la répartition du travail, voire recruter constitue un autre volet de son activité.

Le Directeur de magasin travaille au sein d’une grande surface (supermarché, hypermarché ou point de vente d’une chaîne de distribution), et contribue au développement de l’enseigne.

Ce métier est accessible après plusieurs années d’expérience dans le secteur.

 

Après le bac :

2 ans pour obtenir un BTS, un DUT ou un diplôme d’école, éventuellement complété par une licence professionnelle (1 an) ; 3 ans pour un diplôme d’école de commerce ; 5 ans pour un master.

 bac + 2

Responsable de la promotion des ventes :

Le responsable de la promotion des ventes imagine un plan d’action pour inciter les clients à acheter la marque ou les produits qu’il défend. 

Il épluche les études de marché, collabore avec divers services de son entreprise, et sait motiver les forces de vente.

 En cours et à l’issue de la campagne de promotion, il en évalue l’impact et réajuste son action si nécessaire.

Les diplômés des écoles supérieures de commerce et de gestion avec une première expérience dans la vente sont particulièrement recherchés. Ce poste permet d’évoluer vers la direction marketing ou la direction commerciale.

Un BTS ou un DUT au minimum est nécessaire pour accéder à la promotion des ventes, mais souvent au niveau d’assistant.

 La tendance est plutôt au recrutement de titulaires d’un bac + 5 avec, si possible, une expérience de la vente.

shares