Pour les experts RH de Phénicia Conseil, le choix de proposer un candidat à ses clients  s’appuie sur des critères de sélection précis et strict

Une Méthodologie de recrutement structurée qui répond au profil recherché : 

Dans les groupes internationaux, l’expatriation est réservée aux cadres d’entreprises expérimentés dont les compétences managériales doivent contribuer à exercer un contrôle plus étroit des activités.
Le profil recherché correspond à des talents de haut niveau ayant déjà géré des centres de profit et dotés d’une expérience à l’international.

Cependant, la mobilité internationale des cadres peut également concernant des collaborateurs plus jeunes avec un fort potentiel de développement.
Dans ce cas, la recherche s’oriente vers des profils de candidats tournés vers l’international  avec une ouverture d’esprit, des capacités managériales et une bonne gestion du stress.

Ces jeunes cadres sont envoyés  dans un pays étranger pour acquérir une première expérience internationale et développer des facultés d’adaptation  à un environnement nouveau et peu familier.

 

Un tremplin de carrière professionnelle :

L’expatriation est un moyen de révéler des personnes talentueuses et autonomes capables de se remettre en question face à des situations nouvelles et imprévues.

La mobilité internationale intervient à différents stades de la progression de carrière et s’impose comme un facteur clés de la libélisation d’un cadre d’entreprise à haut potentiel puis de son évolution vers le statut de cadre dirigeant.

Elle est un moyen d’apprécier les qualités de résistance physique, physiologique et professionnelle face à des changements qui sont facteurs de stress et d’anxiété.

 

Les risques de l’expatriation :

La réussite d’une expatriation dépend de la capacité d’un cadre d’entreprise à s’adapter à différents environnements culturels et professionnels qui s’articulent autour de trois dimensions :

  • La première dimension concerne l’environnement professionnel qui permet d’analyser l’attitude et le comportement du cadre expatrié dans sa nouvelle activité
  • La seconde porte sur l’environnement social et culturel et la façon dont le cadre va réussir à s’exprimer et communiquer avec la population locale
  • La troisième dimension concerne l’environnement sociétal et la façon dont le cadre et sa famille vont s’adapter aux conditions de vie du pays d’accueil.

 

L’implication de Phénicia conseil dans la phase d’intégration du candidat :

Phénicia conseil apporte à chaque candidat une formation interculturelle autour d’un programme de sensibilisation et d’adaptation à la culture du pays : histoire du pays, codes de conduite, philosophie, rapport au travail, environnement et la mise en avant des principales différences avec son pays d’origine.

Une formation destinée à la famille du conjoint et aux enfants permet également d’appréhender les nouvelles conditions de vie, la nourriture, le logement, la scolarité les pratiques et codes culturels.

 

Partagez ce contenu !

shares