Le principal positionnement de Phénicia conseil sur le marché du conseil en recrutement est la recherche de Talents possédant des compétences interculturelles 

La recherche de compétences interculturelles 

Attention à la liaison trop fréquente entre l’interculturel et l’expatriation professionnelle :

On assimile encore trop souvent les compétences interculturelles à l’expatriation professionnelle. Si elles sont en effet indispensables pour relever un challenge professionnel dans un pays étranger, la maitrise de compétences interculturelles est tout aussi importante dans le cadre d’un changement d’entreprise dans un même pays.

Dans un parcours professionnel, les compétences interculturelles résident dans la capacité  à s’adapter à des cultures d’entreprise et méthodes de travail différentes de celles que l’on a connues. Ceci demande entres autres une conduite du changement  pour assimiler des modes de pensées et valeurs d’entreprises qui ont un impact dans la gestion opérationnelle d’une activité.

L’objectif permanent du sourcing de Phénicia conseil consiste à identifier chez des candidats des compétences professionnelles qui apporteront des valeurs ajoutées à des entreprises sur des aspects opérationnels précis.

 

La culture d’entreprise :

Une culture d’entreprise n’est pas uniquement le résultat de caractéristiques nationales et géographiques, elle est également le reflet d’un passé professionnel en commun qui unit les individus dans une communauté de fonctions  basée sur des expériences équivalentes.

L’identité d’une entreprise se constitue par un vécu professionnel commun basé sur des savoirs spécialisés, des vecteurs de langage spécifique (expressions, procédures) et d’un univers symbolique (valeurs, références, modèles)

Ces dimensions construisent l’identité d’une entreprise : le comportement au travail, les relations avec les collaborateurs, le partage de valeurs et références professionnelles…

 

Des compétences interculturelles pour stimuler le changement et l’innovation au sein des entreprises :

L’essence même de survie d’une entreprise  s’articule autour de la créativité et du changement  par des évolutions rendues nécessaires aux nouvelles attentes du marché : évolutions opérationnelles, organisationnelles, technologiques, digitales.

L’apport de cadres d’entreprise qui proviennent d’un univers professionnel différent  apporte des compétences qui s’inscriront dans une nouvelle vision stratégique.

Fort de leurs compétences interculturelles, ils s’adapteront à des processus opérationnels en place tout en apportant de nouvelles méthodes de travail génératrices de performance.

Si le Knowledge management permet aux Directions des ressources humaines de sauvegarder le noyau dur des compétences d’une entreprise avec un objectif de transmission, de nouvelles compétences, de nouveaux savoir faire doivent continuellement enrichir ce noyau dur.

Partagez ce contenu !

shares