Un cliché désuet :

La situation de la femme expatriée, qu’elle soit conjointe ou collaboratrice, ne correspond plus aux clichés habituels dans notre société de par son évolution.

L’expatriation d’un conjoint avec ses divers objectifs s’éloigne des stéréotypes toujours présents dans la société.

Ce cliché de la femme conjointe expatriée gâtée, assistée et oisive ne correspond plus à la réalité.
Les conjoints des cadres d’entreprises expatriés sont désormais des personnes actives entreprenantes ayant pour objectif de tirer la quintessence d’une vie à l’étranger tant sur le plan personnel que familial.

 

Une grande aventure humaine :

L’expatriation suscite un enthousiasme fort, qui appelle de nombreuses attentes tant sur le plan professionnel que personnel.
Elle n’est plus vécue comme une obligation de suivre son conjoint pour s’adapter contraint et forcé à une nouvelle vie dans le seul intérêt d’une carrière professionnelle.

Il s’agit d’une opportunité de vie temporaire à l’étranger liée à un intérêt clairement exprimé pour le changement et la découverte qui est génératrice d’enrichissement personnel.

C’est tout le potentiel qu’offre l’expatriation professionnelle qui est valorisée avec pour conséquence, de fortes attentes auxquelles il faut rester attentif. Il s’agit d’évaluer de quelle manière il serait possible de profiter de cet élan positif vers une nouvelle vie pour l’utiliser de façon constructive et productive.

 

La prise en considération du projet de vie du conjoint dans le processus de recrutement international :

A un certain stade d’un processus de recrutement international,, il est fondamental pour un DRH ou un Consultant d’un cabinet de recrutement international de rencontrer le conjoint du futur expatrié pour l’écouter sur la façon dont il appréhendera sa nouvelle vie dans un pays étranger .

L’absence d’intérêt de la situation familiale d’un cadre d’entreprise avant son expatriation par un consultant d’un cabinet de recrutement international ou d’une Direction des ressources humaines comporte une part d’irresponsabilité et révèle un manque de professionnalisme dans la gestion d’un processus de recrutement international.

Les faits sont têtus, 84% des cadres d’entreprises s’expatrient à l’étranger avec leurs conjoints, 80% des échecs sont liés à des difficultés d’intégration de leurs familles.

 

La famille est le principal facteur d’équilibre d’un expatrié :

Dans un Process RH de recrutement international, c’est une obligation et un devoir pour une Direction des ressources humaines ou un Cabinet de recrutement international d’exposer au conjoint les principales caractéristiques d’un pays, ses spécificités culturelles, les centres d’intérêt qu’il pourra trouver en fonction de ses attentes, les écoles où iront ses enfants, la conduite du changement qu’il devra mener pour adopter des comportements en adéquation avec les spécificités culturelles du pays…

Dans une expatriation professionnelle, la motivation du conjoint d’un cadre d’entreprise s’inscrit dans un projet humain générateur d’épanouissement familial ou chacun tirera le meilleur profit.
Pour un expatrié, sa cellule familiale reste le refuge d’une culture et identité.
Elle constitue un espace privilégié dans lequel tout être humain se forge une vision du monde.

C’est un point de repère permanent qui permet le partage d’une expérience commune qu’offre une expatriation professionnelle avec un enrichissement de nouvelles cultures et méthodes de travail.
La famille est le principal facteur d’équilibre d’un expatrié et conditionne la réussite de son challenge professionnel dans un pays étranger.

Dans un univers culturel différent, la vie de famille permet de conserver des comportements structurants, à travers les règles, habitudes et les attentions particulières de chacun vis à vis des autres malgré le changement d’environnement culturel.

Une famille est une structure de vie et de repère qui agit comme le garant de la stabilité psychologique d’un expatrié face à des changements de vie.
Elle joue un rôle permanent d’amortisseur des nombreux chocs culturels liés à l’expatriation professionnelle.

Partagez ce contenu !

shares